AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Projet de loi en Ouganda!

Aller en bas 
AuteurMessage
Montie
admin
admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 173
Humeur : fête la vie au malibu!!!

MessageSujet: Projet de loi en Ouganda!   Ven 5 Fév - 21:07

Loi anti-gay en Ouganda: Obama dénonce un projet "odieux"
jeudi 4 fév, 14 h 36

WASHINGTON (AFP) - Le président des Etats-Unis Barack Obama a qualifié jeudi d'"odieux" un projet de loi contre les homosexuels en Ouganda, alors que les deux chambres du Congrès américain élaboraient des textes condamnant la procédure en cours à Kampala.

"Nous pouvons ne pas être d'accord sur le mariage homosexuel, mais nous pouvons sûrement nous mettre d'accord sur le fait qu'il est impensable de viser des homosexuels et des lesbiennes pour ce qu'ils sont, que ce soit aux Etats-Unis ou (...) de façon plus extrême dans des projets de loi odieux qui ont été présentés, le plus récemment en Ouganda", a affirmé M. Obama.

Les déclarations du président, à l'occasion d'un petit déjeuner organisé par un groupe chrétien à Washington, interviennent au lendemain du dépôt devant la Chambre des représentants américaine d'une résolution condamnant le projet ougandais controversé.

Cette résolution, soutenue par des parlementaires démocrates et républicains, établirait notamment que chacun "possède une dignité humaine intrinsèque, quelle que soit son orientation sexuelle, et partage des droits humains fondamentaux".

Le projet de loi ougandais "présente une menace grave pour la vie, la liberté, et la sécurité de la personne, et établirait un précédent fâcheux s'il était adopté", poursuit le texte.

Jeudi, des sénateurs des deux bords (deux républicains, deux démocrates) ont emboîté le pas à leurs voisins du Capitole en présentant un projet de résolution appelant les membres du parlement ougandais à rejeter le "projet de loi dit anti-homosexualité".

"Inscrire les préjugés dans la loi est mauvais pour tout gouvernement dans quelque pays que ce soit. Le parlement ougandais ne doit pas adopter cette grave atteinte aux droits de l'homme et à la tolérance", a indiqué l'un des promoteurs de ce texte, le sénateur du Maryland (est) Benjamin Cardin.

De son côté, un ministre ougandais a rejeté jeudi les critiques de M. Obama, avertissant que toute ingérence serait considérée comme "inacceptable".

"Quelqu'un devrait dire au président Obama que le Parlement fait son travail législatif dans l'intérêt du peuple ougandais", a déclaré à l'AFP le ministre de l'Ethique et de l'Intégrité, James Nsaba Buturo.

L'Ouganda a été critiqué par de nombreux pays et ONG, notamment l'Union européenne et les Etats-Unis, qui ont appelé le président ougandais Yoweri Museveni à mettre son veto au projet de loi.

L'homosexualité est déjà considérée comme un comportement criminel en Ouganda, passible de la prison à perpétuité.

Le texte déposé en octobre 2009 par un parlementaire ougandais se propose de durcir encore ces dispositions, et prévoit notamment la peine de mort pour le viol d'un mineur par une personne de même sexe ou par un malade du sida.

Le texte propose également de punir toute discussion publique sur l'homosexualité, et rendrait passible de poursuites les parents, professeurs, médecins d'homosexuels, ou encore un propriétaire qui leur louerait un logement.

---------
Ca fait peur sérieux. Shocked
Quand on voit tout le chemin à faire encore en france alors qu'on est l'un des pays qui accepte le plus l'homosexualité c'est déprimant d'imaginer la vie de ces pays là! No

_________________
So, Sigmund, wake up. Of course I don’t have a cock. I’m a woman. I don’t need a cock. I have a brain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Projet de loi en Ouganda!   Sam 6 Fév - 16:42

oui c'ets clair que ça ne donne pas franchement envie d'être homo ce genre de loi loool
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Projet de loi en Ouganda!   Jeu 18 Fév - 1:56

un petit article de Yagg sur le sujet,il y'a une vidéo avec sur le site de yagg, voici l'article:

Des manifestations homophobes se sont tenues ces derniers jours à Jinja et à Kampala, pour soutenir la proposition de loi “Anti homosexuality Bill” (qui durcit la législation actuelle à l’encontre des homosexuels et prévoit notamment la peine de mort pour “homosexualité aggravée”) qui attend toujours d’être votée par le Parlement ougandais. Mais tout ne s’est pas exactement passé comme prévu, comme le raconte le blog GayUganda, et on peut s’interroger sur le sens à donner à ces changements de dernières minutes. Explications:

Initialement, une grande marche anti-homosexuelle devait se tenir aujourd’hui à Kampala, la capitale ougandaise. Cette Million Man March, comme l’avaient appelée les organisateurs, était soutenue par les principaux instigateurs de la proposition de loi.

Alors que la manifestation était prévue depuis plusieurs semaines, le chef de la police annonçait dimanche qu’”il n’y aurait pas de Million Man March” à Kampala ce mercredi. Déposant une interdiction de manifestation, il demandait que se tienne à la place une rencontre officielle mardi pour dialoguer sur cette proposition de loi.

Une décision agréablement surprenante dans le contexte actuel et d’autant plus intéressante que cette interdiction de manifestation avait été ordonnée par les plus hautes sphères de l’État, très certainement par le président ougandais, Yoweri Museveni, lui-même. Celui-ci semble en effet tenir compte de plus en plus des réactions internationales et souhaite faire un peu retomber la pression. Craignant que cette loi n’affecte l’aide internationale à son pays, il s’était déjà distancié mi-janvier de ce projet et de certains membres de son gouvernement.

DES MARCHES SURPRISES
Qu’à cela ne tienne! Dès le lendemain de cette décision, lundi 15 février, une marche s’organisait par surprise, non plus à Kampala, mais cette fois-ci à Jinja, deuxième ville du pays. Le pasteur ougandais Martin Ssempa, l’un des plus fervent défenseur de l’”Anti homosexuality Bill” et le principal organisateur de la manifestation avait tout simplement répondu à l’interdiction de la police en avançant la marche au lundi. Elle a réuni pendant 2 à 3 heures des centaines de participants. Et hier mardi, une deuxième manifestation s’est tout de même tenue à Kampala, un jour plus tôt que celle initialement prévue.



S’agit-il d’une façon de faire pression sur le président ougandais et de rendre politiquement impossible pour Yoweri Museveni de modérer cette législation? Ou au contraire d’une sorte de compromis non-avoué qui permet au gouvernement d’apparaître comme plus démocratique – alors que pendant ce temps les manifestations s’organisent de toute façon et ne sont absolument pas contenue par des interventions policières – et d’enlever son empreinte d’une proposition de loi profondément désapprouvée par la communauté internationale? C’est l’interrogation particulièrement intéressante que se pose le site Box Turtle Bulletin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Projet de loi en Ouganda!   Lun 22 Fév - 1:15

je sais double post mais je suis modo alors j'ai le droit pour vous donner de nouvelles infos:

Les militants LGBT ougandais ne faiblissent pas: “Nous nous battrons jusqu’au bout!”


Une conférence sur les droits LGBT et contre la proposition de loi inhumaine “Anti-homosexuality Bill” s’est tenue dimanche 14 février en Ouganda, nous informe un communiqué de presse du comité IDAHO paru hier. “Standing on the side of Love: reimagining Saint Valentine’s day” était le titre emblématique de cette conférence. Organisée par le correspondant du comité IDAHO du pays – en présence de Louis-Georges Tin, président du Comité, qui avait fait le déplacement pour l’occasion – elle a rassemblée plus de 200 participants. Un succès qui redonne de l’espoir dans le contexte actuel.

“Cette conférence a montré que les gays et les lesbiennes d’Ouganda ne céderont pas. Nous nous battrons jusqu’au bout!”, raconte l’organisateur de la conférence, resté anonyme pour des raisons de sécurité.

“UN SEUL ET MÊME ESPOIR: LA DÉPÉNALISATION DE L’HOMOSEXUALITÉ”
Un événement pour lequel de nombreuses associations étaient présentes: IDAHO-Uganda, bien sûr, mais aussi Spectrum Uganda, Queer Youth Uganda, GALA, Integrity Uganda Chapter, et plusieurs autres associations locales. Des organisations “dont le courage mérite d’être salué, précise le communiqué, il s’agit d’organisations de terrain, qui œuvrent dans des contextes très divers, auprès des étudiants, des habitants des bidonvilles, ou des personnes séropositives, mais qu’animaient en ce jour un seul et même espoir: la dépénalisation de l’homosexualité en Ouganda. Pour toutes et tous, la liberté, tout simplement!”.

“LA RELIGION NE SAURAIT ÊTRE UTILISÉE POUR FAIRE VIOLENCE AUX DROITS DE L’HOMME”
Les organisateurs avaient également choisi de donner la parole à plusieurs représentants religieux. “Parmi les orateurs invités à prendre la parole à cette conférence exceptionnelle, l’évêque Christopher Senyonjo, figure remarquable de l’église anglicane en Ouganda, le représentant du Comité IDAHO en Ouganda, pasteur lui-même, (…) Patricia Ackerman et Marlin Lavanhar, pasteurs eux aussi, originaires des États-Unis. Cette forte présence confessionnelle avait pour but de montrer que les arguments religieux si souvent mobilisés en Ouganda par les discours homophobes peuvent être combattus, y compris par des arguments religieux. (…) En d’autres termes, la religion ne saurait être utilisée pour faire violence aux droits de l’Homme”, explique le communiqué.

Une conférence qui s’inscrivait ainsi dans le cadre d’une campagne IDAHO 2010-2011 sur “Religions, homophobie, transphobie”, et qui en annonce d’autres sur le même thème qui auront lieu autour du 17 mai, dans de nombreux autres pays comme la Côte d’Ivoire, le Cameroun, le Brésil, la France, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, Malte, la Russie, la Biélorussie, etc. “Mais en Ouganda, compte tenu de l’actualité dramatique, cette conférence prenait évidemment un sens particulièrement fort”, continue le communiqué.

“NE PAS RELÂCHER LA PRESSION”
Louis-Georges Tin a également rencontré, pour l’occasion, les représentants sur place de la diplomatie française pour demander “à la France en particulier et à l’Union européenne en général de ne pas relâcher la pression sur le gouvernement ougandais”.

“Les sanctions économiques doivent être prises très au sérieux par le gouvernement de M. Museveni. L’aide au développement, que financent de fait les contribuables européens, ne saurait être une aide au développement des homophobes”, a-t-il tenu à rappeler.


source: Yagg
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Projet de loi en Ouganda!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Projet de loi en Ouganda!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Projet mini-bibliothèque en centre de loisirs pour enfants
» Docteurs ONE et bureau FNTE : Délibération projet loi 40-09
» PROJET ex MSI MERKSEM M476 (projet jamais abouti !)
» Projet de centrale thermo-solaire de Aïn Beni Mathar
» Projet de loi 51

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LA LGBTH BOUSSOLE :: Actualités-
Sauter vers: